Methode de constructions Vendredi 25 fevrier 2011 aucune protection

Publié le par lenimportequoireunion

100_1033.JPG100_1028.JPG100_1031.JPG

100_1029.JPG100_1030.JPG

Photos prises dans notre cour et dans la ruelle.

Encore si ce n 'est pas nous qui prenons l'initiative pour une plaque de danger de Mort , les services de la mairie  peuvent  admirer l'oeuvre . UNE NEGLIGENCE GRAVE, échaffaudage-bricolage, aucune sécurité pour nos enfants et ça depuis vendredi 25 FEVRIER 2011

 

 

Commenter cet article

isabelle Riviere 02/03/2011 18:16


Je partage tout à fait votre révolte à l'encontre des services de l'urbanisme de Saint Denis, délivrant des autorisations a posteriori de complaisance en vue de valider les constructions illégales
d'un membre de la famille de la directrice générale de l'urbanisme, accessoirement bru de l'actuel maire. En validant et en soutenant ce type de comportements de voyous ne respectant ni la loi, ni
son prochain, la mairie participe au sentiment d'impunité de ces derniers et porte ainsi une lourde responsabilité dans la dégradation des relations entre voisins, contraints de porter leur litige
devant les tribunaux, pour être entendus en tant que victimes, alors qu'il aurait été normal et plus juste que les agents de l'urbanisme fassent ce pour quoi ils sont payés par nos impôts :
permettre la construction d'ouvrages respectant les règles d'urbanisme et non valider les magouilles de leurs protégés.


sab 27/02/2011 17:15


c'est hallucinant que ce genre de choses puissent encore se produire; la sécurité de familles sont en jeu. Le choix devraient être pourtant simple entre la folie d'un individu et le bien être de
l'ensemble d'un quartier...


Lola 27/02/2011 11:56


Franchement c'est révoltant, je ne comprends pas comment de telles choses peuvent exister dans une société comme la nôtre : l'injustice a vraiment remplacé la justice!!!


PAUL 27/02/2011 09:27


la folie de l inconscience des services sortez de vos bureaux faites votre travail ou laissez la place à ceux qui s'engagent ..... C EST GRAVE !